Pense comme moi, sinon, je te tue!

 

Les quatre caricaturistes assassinés.
Les quatre caricaturistes assassinés.

L’attentat meurtrier contre le personnel, les journalistes et les caricaturistes de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo survenu aujourd’hui (7 janvier) constitue un acte barbare non seulement contre la liberté de presse, mais contre notre liberté de penser.

Cette fois, il ne s’agit pas d’un geste aveugle commis par un loup solitaire à la recherche de ses quinze minutes de gloire. Il s’agit bel et bien ici d’un attentat, d’un complot bien organisé par une organisation structurée, contre une cible précise.

Parmi les hommes assassinés, quatre des caricaturistes les plus connus du titre: Wolinski, Charb, Tignous et Cabu. L’économiste et collaborateur du journal satirique Bernard Maris est également décédé.

L’effet pervers de cet acte – à ne pas en douter – sera la hausse des appuis à la droite française. Certains tenants de la droite doivent se frotter les mains en secret.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s