Power to the people. What for?

En écoutant la vidéo de promotion du dernier spectacle « Corrompu » de Guy Nantel, vidéo dans laquelle des citoyens ordinaires étalent leur ignorance de la chose politique au grand jour, c’est à se demander à quoi ça sert le vote universel.

Tous égaux?
Sans être élitiste, toutes les opinions ne se valent pas. Quand un imbécile affirme que Samuel de Champlain a été premier ministre du Québec et qu’un autre ajoute qu’il n’y a pas de premier ministre au Québec, je regrette mais je ne marche pas.

Papier, carton et crayon à mine
À l’instar des 18 % des électeurs inscrits, je suis allé voter par anticipation dimanche passé. Petit monsieur qui vérifie ton identité avant de barrer ton nom à la mine sur une feuille, petit bulletin de vote en papier, petit crayon à mine, petit paravent en carton, petite madame qui plie et déchire une partie de ton petit bulletin de vote en papier, petite boite de scrutin en carton.

Et ces centaines de milliers, voire ces millions de bulletins de vote, seront vérifiés et comptés à la main par les mêmes petites mesdames et petits messieurs qui m’ont fait voter!

À une époque où les fraudes sont légions, on veut me faire croire qu’il s’agit là du moyen le plus sécuritaire de voter! Que les bulletins de vote en papier laissent des traces, etc.

Si le papier et si sécuritaire, pourquoi alors la caissière à la banque n’inscrit-elle plus le montant de mon dépôt à la mine dans mon livret comme c’était le cas du temps où mon grand-père allait déposer de l’argent à la banque? Et pourquoi une copie de baptistère ne suffit-elle plus pour traverser la frontière?

On modernise les procédés pour les choses auxquelles on accorde de l’importance : l’argent, la sécurité. En ce sens, il faut se demander pourquoi on ne modernise pas le procédé électoral. Mais à regarder le vidéo de Nantel, on comprend pourquoi.

Si on modernisait et resserrait le procédé électoral – en obligeant les gens à s’inscrire à uneliste électorale et à répondre à quelques questions citoyennes de base par exemple – les idiots et les imbéciles n’iraient plus voter. Et comme beaucoup de partis politiques comptent sur eux pour prendre le pouvoir…

Advertisements

Une réflexion sur “Power to the people. What for?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s