Double meurtre à la maison Redpath

À la veille des élections provinciales, le sort de la maison Redpath est revenu dans l’actualité comme il le fait ponctuellement depuis des années.

Ce qui reste de la maison Redpath (à droite) sera bientôt détruit.
Ce qui reste de la maison Redpath (à droite) sera bientôt détruit.

Quelques jours en effet avant le déclenchement des élections par la Première Ministre Pauline Marois, le ministre de la Culture Maka Kotto a usé de son pouvoir pour sursoir temporairement à la destruction de ce qui reste de cette ancienne belle maison, symbole de la domination anglophone de Montréal au 19e siècle devenue un lieu incontournable pour les explorateurs urbains.[1]

Mais après analyse, la  maison Redpath « ne présente pas un intérêt patrimonial national justifiant son classement. »[2]

Abandonnée à son triste sort depuis un quart de siècle, la maison Redpath – il serait plus exact de dire ce qui en reste, une partie ayant été démolie en 1986  – sera finalement démolie.

Titre: La maison Redpath, vue du devant Créateur: Unknown Archives ou dépôt: Redpath Sugar Museum Notes: Both the Redpath house and the David Morrice house, which shows in the background of this photograph, were designed by the same architect, John James Browne. Surrounded by mature trees and ornamental lawns, the stately architecture was typical of Square Mile mansions.
Titre: La maison Redpath, vue du devant
Créateur: Unknown
Archives ou dépôt: Redpath Sugar Museum
Notes: Both the Redpath house and the David Morrice house, which shows in the background of this photograph, were designed by the same architect, John James Browne. Surrounded by mature trees and ornamental lawns, the stately architecture was typical of Square Mile mansions.

Située en plein cœur du Square Mile, le quartier huppé de Montréal, au 3457, rue du Musée, la maison Redpath a été construite en 1886 par l’architecte Sir Andrew Thomas Taylor. Elle est considérée comme l’une des rares maisons d’architecture Queen Anne encore présentes dans la métropole.

À qui la faute?

Faut-il blâmer les autorités municipales pour s’être traîné les pieds dans ce dossier ou les nouveaux propriétaires qui souhaitent construire à la place un édifice à condos de plusieurs étages?

Pour moi, une chose demeure : un propriétaire a bien le droit de décider ce qu’il veut faire d’une propriété lui appartenant. Mais une municipalité peut et doit décider du sort de développement qu’elle souhaite sur son territoire.

Malheureusement le laxisme des autorités montréalaises dans ce dossier fait en sorte aujourd’hui qu’il n’y a plus rien à sauver.

Mystérieux double meurtre

Un mystère entoure encore et toujours la famille Redpath.

Le 13 juin 1901, Ada Maria Mills Redpath, 59 ans, veuve de l’industriel John James Redpath, et son fils de 24 ans, Jocelyn Clifford Redpath (surnommé « Cliff »), sont tués par balle dans la chambre à coucher d’Ada, dans la maison familiale des Redpath située alors au 1065 rue Sherbrooke Ouest.

Aujourd’hui encore, il est difficile de savoir ce qui s’est réellement passé.

Nous savons cependant que l’enquête a été expéditive. Il semble que la police n’ait pas été alertée. Une enquête du coroner a été ouverte, puis fermée, et les dépouilles ont été inhumées moins de 48 heures après que les coups de feu aient retenti. Au dire de tous, la famille Redpath n’a jamais discuté, en public ou en privé, des évènements tragiques de 1901.[3]

 

Advertisements

2 réflexions sur “Double meurtre à la maison Redpath

  1. Pas surprenant qu’aucun journaliste n’en ait parlé: la maison où ont eu lieu les meurtres a été démolie en 1955. Les membres de la famille Redpath n’habitaient pas tous dans la même maison, vous savez. 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s