Images d’un passe-temps en voie de disparition

Connaissez-vous quelqu’un dans votre entourage qui collectionne les timbres? Un grand-père peut-être? Ou un vieil oncle? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul à ne connaître personne qui se passionne encore pour ces petits bouts de papier.

Un passetemps en voie de disparition.
Un passetemps en voie de disparition.

Je l’avoue, j’ai une petite collection de timbres que j’aime bien regarder de temps à autre. Quand j’étais plus jeune, longtemps ai-je admiré en faisant très attention les timbres des Jeux Olympiques de Montréal bien placés dans des albums en simili cuir que mon frère avait achetés en 1976.

On pouvait apprendre sur un pays en regardant ses timbres.
On pouvait apprendre sur un pays en regardant ses timbres.

Ce que j’aimais de ce passe-temps quand j’étais petit, c’est que les timbres émis par un pays racontaient non seulement l’histoire de celui-ci, mais ils étaient également un bon indicateur de ses intérêts. Ainsi, il y avait beaucoup de timbres russes qui faisaient l’apologie de la conquête spatiale. De leur côté, les timbres de l’Allemagne de l’Est mettaient en avant le transport et la technologie alors que les timbres espagnols n’en avaient que pour Franco!

Si les timbres d'aujourd'hui avec leur hologramme et leurs couleurs brillantes sont souvent très beaux, le charme des anciens timbres monochromes ne se démode pas pour autant.
Si les timbres d’aujourd’hui avec leur hologramme et leurs couleurs brillantes sont souvent très beaux, le charme des anciens timbres monochromes ne se démode pas pour autant.

Aujourd’hui, en compétition avec internet, les i-Pad et autres bidules électroniques, les timbres ne font tout simplement plus le poids auprès des jeunes. Résultat : il y a souvent de bons deals à faire sur Kijiji ou ebay!

Un timbre nazi soulignant l'anniversaire de Hitler le 20 avril 1944. La fin de la guerre approche...
Un timbre nazi soulignant l’anniversaire de Hitler le 20 avril 1944. La fin de la guerre approche…

Il y a un an ou deux, puisqu’aucun de ses enfants ne s’intéressent à ces petits bouts de papier, mon beau-père qui déménageait m’a confié sa collection de timbres du Canada et des Etats-Unis. On sentait bien que cela lui faisait quelque chose. Il faut être collectionneur dans l`âme pour comprendre qu’on ne se sépare pas de ces bouts de papier qu’on a minutieusement placé et replacé dans des albums sans une certaine émotion. Ce sont des morceaux de sa vie qu’il me donnait en me tendant ses albums.

« Vous savez, c’est moi qui donnera ces timbres à un de mes gendres dans quinze ou vingt ans », lui ai-je dit pour le soulager un peu.

À son sourire discret, j’ai vu que ça avait fonctionné.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s