À notre santé et à celle des absents!

À quelques jours de Noël, je suis comme vous: course aux achats; épiceries faramineuses en prévision du réveillon; cadeaux de dernière minute. En somme, pas grand temps pour se poser des questions sur le sens de la période des Fêtes et l’esprit de Noël.

Peut-être est-ce uniquement le fait de vieillir qui me fait sentir de cette façon. À l’aube de la cinquantaine, j’ai depuis longtemps pris conscience de la vitesse à laquelle le temps s’envole et ne revient plus.

Hier encore c’était moi le gamin tout excité qui attendait avec impatience de déballer ses cadeaux la veille de Noël sans penser au lendemain.

Et aujourd’hui, c’est moi qui regarde mes filles déballer leurs cadeaux en pensant que ces moments si précieux sont en même temps si fragiles et éphémères.

Cette année – parce que le temps est un fou qui avance inexorablement – il y aura un absent à table pour le repas de Noël. Nous avons en effet eu le malheur de perdre un être cher le 10 décembre dernier. Dans quelques jours, bien assis autour de la table de Noël, quand nous porterons un toast à notre santé bien sûr mais aussi un autre à la sienne et en souvenir des autres parents et amis absents, je sais que j’aurai les yeux humides en revoyant dans ma tête mes parents disparus depuis déjà longtemps accomplir ce même rituel.

Joyeux Noël et profitez-en. Car personne ne sait qui sera le prochain absent.

À la tienne Michel. Je prendrai un scotch en pensant à toi.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s