L’Histoire a-t-elle un futur?

Dans sa dernière édition (novembre/décembre 2012) le magazine américain Yankee a demandé à l’historien américain David McCullough quel était selon lui le meilleur moyen pour raviver l’intérêt des gens pour l’Histoire.

Sa réponse : ramener les conversations autour de la table au souper.

McCullough rappelle que depuis la nuit des temps, l’Histoire s’est principalement transmise de façon orale. « C’est pourquoi nous regardons la stupide télévision et les stupides commerciaux », affirme l’historien qui regrette que les gens ne prennent plus le temps de parler, d’échanger entre eux. « L’Homme a besoin de se faire raconter des histoire. C’est en nous. C’est comme ça que nous avons survécu en tant qu’espèce. Au cours des 9/10 du temps de notre présence sur la Terre, les informations essentielles à notre survie nous ont été transmises oralement. »

Pour lui, l’Histoire va souffrir du fait que plus personne n’écrit de lettre ou ne tient un journal. « Je ne serai pas surpris si les historiens futurs n’ont pas beaucoup de matériels, de sources, pour parler de nous. »

Et si nous profitions de la période des Fêtes qui approche pour éteindre la télé et nos cellulaires pour discuter en famille et entre amis des choses qui nous intéressent, qui nous inquiètent, ou des rêves auxquels nous aspirons ?

À moins que nous ayons déjà perdu l’art de la conversation. Qu’en pensez-vous?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s