Comme le saumon qui revient à la rivière qui l’a vu naître

Je suis né à Saint-Henri. Pas à l’hôpital, à Saint-Henri, plus précisément au 280, rue Delinelle. Ma sœur habite toujours à cette adresse.

J’ai eu une enfance heureuse. Pour moi, mon monde allait de la rue Saint-Rémi à la rue Atwater, et de la rue Saint-Jacques au canal Lachine. C’était mon territoire, mon terrain de jeu. Que de beaux moments passés à jouer dans les wagons abandonnés durant des jours, des semaines ou des mois le long du canal.

Au début des années 1980, je graduais de la polyvalente. Devant moi : le cégep. Un orienteur m’avait fait voir que l’électrotechnique, ce serait mon domaine. Il avait tort. Un mois et demi après le début des cours, j’étais un décrocheur. Devant moi : le No Future de toute une génération.

Une jobine succédant à une autre, je pris conscience que plier des circulaires dans une messagerie ou livrer des commandes en bécyque n’étaient pas des métiers d’avenir et que toutes les rues de mon quartier étaient des culs-de-sac.

Ce fut alors le retour au cégep, l’université, la rencontre de ma blonde de la Rive-Sud qui allait devenir ma femme, la vie en banlieue, le travail, les enfants. La routine des gens qui ont réussi comme on dit!

Aujourd’hui, à l’aube de la cinquantaine, je pense de plus en plus au quartier qui m’a vu naître. Quand je traverse le pont pour aller au marché Atwater, je m’imagine facilement vivre dans l’un de ces condos le long du canal Lachine. Sorte de retour en arrière pour aller de l’avant.

D’ici dix ans, quand mes deux ados auront quitté la maison, que la piscine ne servira plus à rien et que le chat et le chien seront morts depuis longtemps, il y a fort à parier que la pancarte « À Vendre » se retrouvera devant la maison. Et je viendrai couler une retraite bien tranquille en faisant quotidiennement mon marché au marché Atwater.

De ma fenêtre, je regarderai les gens déambuler sur la piste cyclable qui a remplacé les voies ferrées où je m’amusais il y a un demi-siècle. Il ne m’en faudra pas plus pour être heureux.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s